Découvrez nos ouvrages, outils pédagogiques, articles, documents électroniques, sites web, spécialisés
dans la formation professionnelle, l'emploi, les métiers et l'illettrisme
Découvrez nos ouvrages, outils pédagogiques, articles, documents électroniques, sites web, spécialisés
dans la formation professionnelle, l'emploi, les métiers et l'illettrisme


Contacts


Séverine Vigourt
Tél : 03.26.21.83.20

Les ressources sont exclusivement consultables sur place ou en prêt

Horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi
le matin de 9 H à 12 H
l'après-midi de 14 H à 17 H

0

Documents : Rapport-Etude  | enregistrements trouvés : 766

-A +A

P Q

y

Ce rapport explore les moyens d'améliorer le système de formation. 10 propositions sont émises pour faciliter la formation.

La construction d'un parcours d'apprenant tout au long de la vie est l'une des mesures-clés préconisées dans le rapport. Elle pourrait être appuyée par la création d'un carnet d'apprenant tout au long de la vie.

... Lire [+]

y

"Cette étude a pour objet de faire un point sur les informations et données recueillies par l'ORSE sur le thème de la reconnaissance et de la valorisation de l'expérience et des compétences acquises dans le cadre de l'activité syndicale ou associative depuis plusieurs années."

... Lire [+]

2 y

L'échec à l'école est un phénomène préoccupant pour notre pays et il se fabrique très tôt. "Quatre écoliers sur dix, soit environ 300 000 élèves, sortent du CM2 avec de graves lacunes : près de 200 000 d'entre eux ont des acquis fragiles et insuffisants en lecture, écriture et calcul ; plus de 100 000 n'ont pas la maîtrise des compétences de base dans ces domaines", pointait déjà le Haut Conseil de l'Education en 2007. Cette situation, loin de s'améliorer ou de se stabiliser, se dégrade depuis quinze ans. L'échec à l'école est un phénomène préoccupant pour notre pays et il se fabrique très tôt. "Quatre écoliers sur dix, soit environ 300 000 élèves, sortent du CM2 avec de graves lacunes : près de 200 000 d'entre eux ont des acquis fragiles et insuffisants en lecture, écriture et calcul ; plus de 100 000 n'ont pas la maîtrise des compétences de base dans ces domaines", pointait déjà le Haut Conseil de l'Education en 2007. Cette situation, loin de ...

... Lire [+]

y

Ce document de synthèse revient sur les orientations et propositions proposées par le COE dans ses précédants rapport à destination du Gouvernement, des partenaires sociaux et des acteurs du marché du travail.
La première partie évoque des constats, de grandes orientations et de principes généraux en matière de politique de l'emploi issus des rapports du COE.
Une seconde partie met en évidence le fait que " de très nombreuses propositions du Conseil ont été au moins partiellement mises en oeuvre" (SMIC, formation professionnelle, RSA, orientation scolaire et professionnelle des jeunes, illettrisme et emploi, chômage de longue durée ...).
La dernière partie rassemble des propositions du COE mises en oeuvre selon trois thématiques :
- propositions sur l'emploi des jeunes
- propositions sur l'anticipation et la gestion des mutations de l'emploi et de l'économie,
- propositions concernant l'aide aux personnes en difficulté sur le marché du travail.
Ce document de synthèse revient sur les orientations et propositions proposées par le COE dans ses précédants rapport à destination du Gouvernement, des partenaires sociaux et des acteurs du marché du travail.
La première partie évoque des constats, de grandes orientations et de principes généraux en matière de politique de l'emploi issus des rapports du COE.
Une seconde partie met en évidence le fait que " de très nombreuses propositions du ...

... Lire [+]

y

"En 2014, 25,8 millions de personnes ont un emploi et 2,8 millions sont au chômage au sens du BIT en France métropolitaine. Le secteur tertiaire concentre une part toujours plus importante des emplois (77 %) et près de neuf actifs occupés sur dix sont des salariés. Un peu plus des trois quarts des actifs occupés bénéficient d'un contrat à durée indéterminée, mais les jeunes, entrés récemment sur le marché du travail, accèdent moins souvent à ce type de contrat. Le sous-emploi, massivement féminin et affectant particulièrement les employés non qualifiés, s'établit à 6,4 % des actifs occupés. En France métropolitaine, le chômage concerne 9,9 % des actifs en moyenne en 2014, comme en 2013. Depuis 2012, le taux de chômage des hommes est plus élevé que celui des femmes, et l'écart s'accroît en 2014. Plus fréquent chez les jeunes actifs de moins de 25 ans, le chômage est plus durable chez leurs aînés, notamment chez les seniors, dont plus de six sur dix sont au chômage depuis plus d'un an. En ajoutant les chômeurs au « halo » autour du chômage, en 2014, plus de 4,2 millions de personnes sont sans emploi et souhaitent travailler, soit 100 000 personnes de plus en un an. En incluant les départements d'outre-mer,
à l'exception de Mayotte, le taux de chômage s'élève à 10,3 % en 2014 et le nombre de personnes sans emploi souhaitant travailler à 4,5 millions."
"En 2014, 25,8 millions de personnes ont un emploi et 2,8 millions sont au chômage au sens du BIT en France métropolitaine. Le secteur tertiaire concentre une part toujours plus importante des emplois (77 %) et près de neuf actifs occupés sur dix sont des salariés. Un peu plus des trois quarts des actifs occupés bénéficient d'un contrat à durée indéterminée, mais les jeunes, entrés récemment sur le marché du travail, accèdent moins souvent à ce ...

... Lire [+]

y

La numéracie apparaît en général, dans le champ de l'alphabétisation des adultes, à la traîne de la littéracie, mieux documentée. Cette étude aide à cerner la place et l'importance d'un concept de numéracie en pleine émergence. Les auteurs décrivent d'abord leur conception piagétienne de la personne moins performante, puis, se fondant sur l'idée d'une numéracie contextualisée, réfléchie et parlée, ils suggèrent une redéfinition du concept. La finalité est à la fois simple et noble : permettre à des personnes moins performantes de se construire rapidement les outils mathématiques dont elles ont besoin dans leurs propres situations de vie. On y apprend ainsi que la numéracie prise isolément est toujours incomplète et qu'elle s'articulera utilement aux compétences langagières et à celles du résolveur efficace de problèmes. La numéracie apparaît en général, dans le champ de l'alphabétisation des adultes, à la traîne de la littéracie, mieux documentée. Cette étude aide à cerner la place et l'importance d'un concept de numéracie en pleine émergence. Les auteurs décrivent d'abord leur conception piagétienne de la personne moins performante, puis, se fondant sur l'idée d'une numéracie contextualisée, réfléchie et parlée, ils suggèrent une redéfinition du concept. La ...

... Lire [+]

y

Le nouveau président du Conseil national des missions locales (Cnml), Bernard Perrut, a remis à Laurent Wauquiez, Secrétaire d'État à l'emploi, un rapport présentant trente propositions visant à renforcer la coopération entre les Missions locales et Pôle emploi.
Ce rapport fait suite à la lettre de mission de la Ministre de l'économie, Christine Lagarde de janvier 2008. Il s'appuie sur la consultation lancée par le Cnml en juin 2008 et sur 3 années de partenariat avec l'ANPE.
Le nouveau président du Conseil national des missions locales (Cnml), Bernard Perrut, a remis à Laurent Wauquiez, Secrétaire d'État à l'emploi, un rapport présentant trente propositions visant à renforcer la coopération entre les Missions locales et Pôle emploi.
Ce rapport fait suite à la lettre de mission de la Ministre de l'économie, Christine Lagarde de janvier 2008. Il s'appuie sur la consultation lancée par le Cnml en juin 2008 et sur 3 ...

... Lire [+]

y

"L'insertion durable des jeunes (F/H) peu qualifiés-ées sur le marché du travail reste difficile en France. L'alternance permet à la fois d'élever le niveau de qualification des moins qualifiés et leurs perspectives d'embauche. Si le nombre de jeunes (F/H) en alternance a triplé en France depuis le milieu des années 1980, à peine 7 % des jeunes français (F/H) de 16-25 ans sont en alternance contre 17 % en Allemagne. Ainsi, cette note formule des propositions pour faire de l'alternance un véritable levier d'entrée sur le marché de l'emploi."

Les 10 propositions sont les suivantes :

1. Unifier au sein d'un crédit d'impôt, le soutien au développement de l'apprentissage
2. Etendre le système de bonus-malus aux entreprises de 50 à 250 salariés (F/H)
3. Réduire le nombre de collecteurs de la taxe d'apprentissage
4. Poursuivre la hausse de la part de la taxe d'apprentissage affectée à l'apprentissage (aujourd'hui de 53 %)
5. Soumettre les propositions d'affectation par les OCTA des fonds libres de la taxe d'apprentissage à la décision des instances de coordinations régionales
6. Créer dans chaque région un dispositif de stage de pré-apprentissage
7. Moduler les dotations de l'État aux Missions locales en fonction du nombre de sorties de jeunes en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation
8. Impliquer davantage les branches professionnelles dans l'élaboration des référentiels métiers
9. Pérenniser en le rénovant le système des conventions d'objectifs et de moyen (COM) entre l'État et les régions
10. Elaborer et signer un pacte national pour l'apprentissage
"L'insertion durable des jeunes (F/H) peu qualifiés-ées sur le marché du travail reste difficile en France. L'alternance permet à la fois d'élever le niveau de qualification des moins qualifiés et leurs perspectives d'embauche. Si le nombre de jeunes (F/H) en alternance a triplé en France depuis le milieu des années 1980, à peine 7 % des jeunes français (F/H) de 16-25 ans sont en alternance contre 17 % en Allemagne. Ainsi, cette note formule des ...

... Lire [+]

y

Cette étude s'intéresse aux freins d'accès à l'apprentissage et notamment aux différences de profils entre les apprentis formés dans les niveaux V et IV et ceux formés dans les niveaux post bac.

Elle s'attache à présenter les formations et le public accueilli et à déterminer si des spécificités marquantes se détachent ; Puis elle interroge les effets positifs de l'apprentissage comme voie de formation corrigeant les inégalités et des échecs initiaux ; Enfin elle traite de l'environnement général de l'apprentissage pour identifier des freins aux choix d'orientation ou à l'entrée dans cette filière et mieux comprendre les parcours qui mènent à une insertion réussie.
Cette étude s'intéresse aux freins d'accès à l'apprentissage et notamment aux différences de profils entre les apprentis formés dans les niveaux V et IV et ceux formés dans les niveaux post bac.

Elle s'attache à présenter les formations et le public accueilli et à déterminer si des spécificités marquantes se détachent ; Puis elle interroge les effets positifs de l'apprentissage comme voie de formation corrigeant les inégalités et des échecs ...

... Lire [+]

y

"Jusqu'en 2014, toutes les entreprises étaient tenues de verser un pourcentage minimal de leur masse salariale au titre de la formation continue des salariés. Si 40 % des entreprises dépensent au-delà de ce minimum, 30 % n'utilisent pas ou très peu ces fonds pour former leurs propres salariés.

Qualifiées de « peu formatrices », ces entreprises sont souvent de petite taille et rarement dotées d'une politique de formation formalisée. Plusieurs raisons sont à l'origine d'une faible utilisation des fonds : adéquation des compétences du personnel en place aux besoins de l'entreprise, charge de travail des salariés incompatible avec un départ en formation, priorité accordée au recrutement de candidats maîtrisant les compétences recherchées plutôt qu'à la formation des salariés en place.

Si ces entreprises peu formatrices forment davantage leurs salariés dès lors qu'elles modifient leur organisation de travail et/ou leur mode de fonctionnement productif, leurs comportements de formation sont peu sensibles aux variations d'activité."
"Jusqu'en 2014, toutes les entreprises étaient tenues de verser un pourcentage minimal de leur masse salariale au titre de la formation continue des salariés. Si 40 % des entreprises dépensent au-delà de ce minimum, 30 % n'utilisent pas ou très peu ces fonds pour former leurs propres salariés.

Qualifiées de « peu formatrices », ces entreprises sont souvent de petite taille et rarement dotées d'une politique de formation formalisée. Plusieurs ...

... Lire [+]

H

"En Champagne-Ardenne, les 4 540 établissements relevant de l'économie sociale emploient 46 900 salariés fin 2012, soit 11,0 % de l'ensemble des salariés de la région. Les coopératives sont davantage présentes qu'au niveau national en raison du poids des industries agroalimentaires dans l'économie champardennaise. Ancrée dans les territoires, l'économie sociale intervient dans tous les secteurs d'activité." "En Champagne-Ardenne, les 4 540 établissements relevant de l'économie sociale emploient 46 900 salariés fin 2012, soit 11,0 % de l'ensemble des salariés de la région. Les coopératives sont davantage présentes qu'au niveau national en raison du poids des industries agroalimentaires dans l'économie champardennaise. Ancrée dans les territoires, l'économie sociale intervient dans tous les secteurs d'activité."
Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.a...

... Lire [+]

y

Cette étude est consacrée aux tendances émergentes de l'industrie agroalimentaire et leurs impacts à l'échelle mondiale.

... Lire [+]

y

Pour la première fois, l'Insee retrace trente ans de vie économique et sociale en France. Une économie mondialisée, des services qui remplacent l'industrie et l'agriculture, des contrats plus précaires : l'Institut parle de mutations nombreuses et importantes, mais pas forcément négatives. Ce rapport propose cinq dossiers :

- avant et après les chocs pétroliers : l'économie française de 1949 à 2012
- de l'exploitation familiale à l'entreprise agricole
- retour vers le futur : trente ans de projections démographiques
- scolarisation et origines sociales depuis les années 1980 : progrès et limites
- trois décennies d'évolutions du marché du travail

et 35 fiches thématiques dans cinq domaines :

- population et territoires
- emploi et revenus
- condition de vie et société
- économie et finances
- système productif
Pour la première fois, l'Insee retrace trente ans de vie économique et sociale en France. Une économie mondialisée, des services qui remplacent l'industrie et l'agriculture, des contrats plus précaires : l'Institut parle de mutations nombreuses et importantes, mais pas forcément négatives. Ce rapport propose cinq dossiers :

- avant et après les chocs pétroliers : l'économie française de 1949 à 2012
- de l'exploitation familiale à l'entreprise ...

... Lire [+]

y

"Entre 1982 et 2011, malgré les chocs économiques successifs, le nombre total d'emplois a augmenté de plus de 20 % en France métropolitaine, plus rapidement que la population (+16 % sur la même période)". Cette relève des évolutions contrastées dans 304 zones d'emploi, distinguant les activités économiques en "deux grandes sphères" : productive, regroupant "les activités potentiellement exportatrices de biens et services", et présentielle, "tournée vers la satisfaction des besoins des personnes présentes. En 2011, les activités dites présentielles "représentent 65 % de l'emploi total contre 56 % en 1982", leurs effectifs ayant "augmenté de 42 %, tandis que ceux de l'économie productive ont diminué de 6 %". "Entre 1982 et 2011, malgré les chocs économiques successifs, le nombre total d'emplois a augmenté de plus de 20 % en France métropolitaine, plus rapidement que la population (+16 % sur la même période)". Cette relève des évolutions contrastées dans 304 zones d'emploi, distinguant les activités économiques en "deux grandes sphères" : productive, regroupant "les activités potentiellement exportatrices de biens et services", et présentielle, ...

... Lire [+]

y

Cette étude a été réalisée auprès de 10 pays de l'Union Européenne (France, Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas, Danemark, Finlande, Suède, Allemagne, Autriche et Italie) sur 2014.

Le classement a été réalisé sur la base de 7 indicateurs qui définissent l'efficacité des politiques en faveur des transitions professionnelles dans chaque pays :

1. Développer de la formation tout au long de la vie
2. Protection des indépendants et des emplois atypiques
3. Facilitation du temps partiel et des interruptions de carrière
4. Limitation des risques de la mobilité externe
5. Accompagnement des reclassements
6. Simplification du système pour donner de la visibilité
7. Anticipation des évolutions du marché du travail
Cette étude a été réalisée auprès de 10 pays de l'Union Européenne (France, Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas, Danemark, Finlande, Suède, Allemagne, Autriche et Italie) sur 2014.

Le classement a été réalisé sur la base de 7 indicateurs qui définissent l'efficacité des politiques en faveur des transitions professionnelles dans chaque pays :

1. Développer de la formation tout au long de la vie
2. Protection des indépendants et des emplois ...

... Lire [+]

y



Le ministère de l'environnement et le ministère de du travail se sont associés pour construire un outil pédagogique adapté.

Il permettra aux acteurs en charge des politiques d'accompagnement du changement dans les territoires (acteurs institutionnels, branches professionnelles, partenaires sociaux, entreprises, ...) de mettre en évidence des opportunités de reconversion sur la base de viviers de compétences transférables.
Cet article présente ce kit et fait un retour sur l'expérimentation qui s'est achevée en 2015.


Le ministère de l'environnement et le ministère de du travail se sont associés pour construire un outil pédagogique adapté.

Il permettra aux acteurs en charge des politiques d'accompagnement du changement dans les territoires (acteurs institutionnels, branches professionnelles, partenaires sociaux, entreprises, ...) de mettre en évidence des opportunités de reconversion sur la base de viviers de compétences transférables.
Cet article ...

... Lire [+]

y

Ce dossier présente les études menées au Céreq sur l'impact de la transition écologique sur l'emploi et la formation. Il s'organise en 3 parties :
1. De nouvelles pratiques durables, de nouvelles perspectives pour l'emploi et la formation
2. La prise en compte du développement durable dans les formations initiales et continues
3. Concertation et échange, la démarche durable du Céreq
Ce dossier présente les études menées au Céreq sur l'impact de la transition écologique sur l'emploi et la formation. Il s'organise en 3 parties :
1. De nouvelles pratiques durables, de nouvelles perspectives pour l'emploi et la formation
2. La prise en compte du développement durable dans les formations initiales et continues
3. Concertation et échange, la démarche durable du Céreq

... Lire [+]

y

"Le niveau de formation à l'usage du numérique dans le cadre du travail reste très insuffisant", constate Bruno Mettling, DRH adjoint du groupe Orange, dans son rapport "Transformation numérique et vie au travail" remis le 15 septembre 2015 à la ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Il préconise de lancer une "consultation des branches pour mesurer leurs besoins en formation" avec, dans un délai de 6 mois, une "évaluation de l'effort financier de formation qu'appelle la transformation numérique". Autre recommandation : confier une "mission temporaire de mobilisation des acteurs du numérique" à la BPI afin de coordonner les actions des grandes entreprises, start-up et du monde académique. Bruno Mettling rappelle que le numérique suppose de "développer ou d'acquérir de nouvelles compétences" dans un contexte de transformation des métiers. "Le niveau de formation à l'usage du numérique dans le cadre du travail reste très insuffisant", constate Bruno Mettling, DRH adjoint du groupe Orange, dans son rapport "Transformation numérique et vie au travail" remis le 15 septembre 2015 à la ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Il préconise de lancer une "consultation des branches pour mesurer leurs besoins en formation" avec, dans un délai ...

... Lire [+]

y

"Le débat social a questionné récemment le rôle des TIC (technologies de l'information et de la
communication) dans la souffrance au travail. En replaçant les conditions de travail dans le contexte
de l'entreprise, le dispositif d'enquêtes couplées COI (Changements organisationnels et Informatisation)
permet d'aborder de manière inédite les liens entre TIC et conditions de travail."
"Le débat social a questionné récemment le rôle des TIC (technologies de l'information et de la
communication) dans la souffrance au travail. En replaçant les conditions de travail dans le contexte
de l'entreprise, le dispositif d'enquêtes couplées COI (Changements organisationnels et Informatisation)
permet d'aborder de manière inédite les liens entre TIC et conditions de travail."

Lien : http://www.cee-recherche.fr/fr/rapports/...

... Lire [+]

y

"L'édition 2012 du rapport sur les tendances mondiales de l'emploi des jeunes examine la crise de l'emploi qui continue d'affecter les jeunes dans de nombreuses régions du monde. Elle fournit des statistiques actualisées sur les taux de chômage des jeunes au niveau mondial et régional et présente les recommandations stratégiques de l'OIT pour infléchir les courbes actuelles." En second lien, retrouvez une interview d'Ekkehard Ernst, responsable de l'unité "Tendances de l'emploi" de l'OIT. Il commente les principaux enseignements. "L'édition 2012 du rapport sur les tendances mondiales de l'emploi des jeunes examine la crise de l'emploi qui continue d'affecter les jeunes dans de nombreuses régions du monde. Elle fournit des statistiques actualisées sur les taux de chômage des jeunes au niveau mondial et régional et présente les recommandations stratégiques de l'OIT pour infléchir les courbes actuelles." En second lien, retrouvez une interview d'Ekkehard Ernst, responsable ...
Lien : http://www.ilo.org/global/publications/b...;http://www.youtube.com/watch?v=Ti0f3hifHdA

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z