Découvrez nos ouvrages, outils pédagogiques, articles, documents électroniques, sites web, spécialisés
dans la formation professionnelle, l'emploi, les métiers et l'illettrisme
Découvrez nos ouvrages, outils pédagogiques, articles, documents électroniques, sites web, spécialisés
dans la formation professionnelle, l'emploi, les métiers et l'illettrisme


Contacts


Séverine Vigourt
Tél : 03.26.21.83.20

Les ressources sont exclusivement consultables sur place ou en prêt

Horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi
le matin de 9 H à 12 H
l'après-midi de 14 H à 17 H

0

Documents  Centre d'études de l'emploi (CEE) | enregistrements trouvés : 13

     

-A +A

P Q


y

"La lutte contre la pauvreté et l'insertion des personnes en difficulté sont des sujets de société qui questionnent la solidarité nationale et la gouvernance des politiques sociales. La définition de la « solidarité publique » a évolué au fil du temps et des alternances politiques, accompagnant un processus long de décentralisation. Cette évolution est analysée ici
au travers des débats parlementaires qui ont présidé à l'élaboration de trois dispositifs de soutien au revenu et d'insertion. De 1988 à 2008, le RMI, le RMA puis le RSA ont été successivement adoptés. Une approche individuelle et contractuelle s'est peu à peu installée, encourageant les allocataires à prendre une part de plus en plus active à leur insertion professionnelle. La décentralisation progressive de ces dispositifs a, quant à elle, conduit à un transfert des responsabilités de l'État aux départements : ces derniers se sont vu confier le financement et le pilotage de l'insertion, dans des conditions organisationnelles et financières qui restent à clarifier et stabiliser."
"La lutte contre la pauvreté et l'insertion des personnes en difficulté sont des sujets de société qui questionnent la solidarité nationale et la gouvernance des politiques sociales. La définition de la « solidarité publique » a évolué au fil du temps et des alternances politiques, accompagnant un processus long de décentralisation. Cette évolution est analysée ici
au travers des débats parlementaires qui ont présidé à l'élaboration de trois ...

... Lire [+]

y

"La transmission des savoirs professionnels en situation de travail est devenue un enjeu essentiel des politiques publiques ces dernières années. Mais en entrevoit-on toutes les dimensions ? Celle-ci est en effet souvent envisagée comme se jouant uniquement dans la rencontre de deux individus, un ancien et un jeune, et visant au transfert, à sens unique, de savoirs spécifiques au sein de ce binôme.

Cette étude invite à penser différemment la transmission des savoirs dans le monde professionnel. L'analyse qu'il propose, fondée sur des recherches de terrain, entend appréhender le processus dans une acception plus large. Il s'agit ici de déplacer le regard pour envisager ce processus en termes d'activité collective, interactive et multidimensionnelle. C'est une invitation à élargir la réflexion sur la transmission, notamment dans les négociations entre partenaires sociaux, dans la conception des dispositifs publics cherchant à la promouvoir, ou encore dans sa mise en µuvre au sein des entreprises. "
"La transmission des savoirs professionnels en situation de travail est devenue un enjeu essentiel des politiques publiques ces dernières années. Mais en entrevoit-on toutes les dimensions ? Celle-ci est en effet souvent envisagée comme se jouant uniquement dans la rencontre de deux individus, un ancien et un jeune, et visant au transfert, à sens unique, de savoirs spécifiques au sein de ce binôme.

Cette étude invite à penser différemment la ...

... Lire [+]

y

" Les chiffres incitent à la prudence quant aux effets de la mobilité géographique sur le chômage et l'emploi. Sur quatre décennies étudiées, les chances de retour à l'emploi des chômeurs ayant changé de département sont de plus en plus proches de celles des actifs qui n'ont pas bougé. En outre, le chiffre global masque des disparités importantes. En 2012, pour les cadres, la mobilité géographique accroît la probabilité de retrouver un emploi. À l'inverse, les chômeurs les moins qualifiés qui sont mobiles ont deux fois moins de chances de retrouver un emploi que ceux qui n'ont pas bougé.

Les actifs occupés qui changent de département de résidence ont, eux, un risque comparatif de plus en plus élevé de perdre leur emploi que les autres, avec une incidence aujourd'hui comparable quelle que soit leur qualification.

Cette étude empirique invite ainsi à dépasser une approche mécanique des effets de la mobilité géographique sur l'emploi. Prendre en compte les logiques professionnelles et personnelles à l'µuvre lors d'un changement de lieu de résidence est nécessaire pour comprendre la façon dont la mobilité peut être une ressource pour les uns, une contrainte pour les autres. "
" Les chiffres incitent à la prudence quant aux effets de la mobilité géographique sur le chômage et l'emploi. Sur quatre décennies étudiées, les chances de retour à l'emploi des chômeurs ayant changé de département sont de plus en plus proches de celles des actifs qui n'ont pas bougé. En outre, le chiffre global masque des disparités importantes. En 2012, pour les cadres, la mobilité géographique accroît la probabilité de retrouver un emploi. À ...

... Lire [+]

y

"Ce document de travail explore les différentes stratégies d'accès et de maintien dans l'emploi d'aide à domicile pour personnes âgées en perte d'autonomie, à partir d'une monographie d'association « employeur ».
Deux types de politiques ont principalement influencé le champ de l'aide à domicile. Elles résultent d'une volonté de développer un secteur tout en le structurant. En pratique, d'un côté, se sont mises en place des politiques de développement des services par incitation fiscale ou par l'intermédiaire d'aides publiques et de l'autre, des politiques visant tout autant à attirer une main-d'µuvre qu'améliorer la qualité du travail et du service. Entre ces deux extrémités de la chaîne, des associations, majoritairement, ont dû s'adapter à ces deux évolutions.
L'emploi d'aide à domicile repose aujourd'hui majoritairement sur le secteur associatif qui organise le travail et l'emploi des salariés, afin de fournir une prestation au public rendu solvable par différents mécanismes. Ce document de travail s'intéresse à l'évolution des salariés aides à domicile du point de vue de leur profil au recrutement mais aussi de la structuration de leurs emplois. Qui sont ces salariés ? Quel impact ont eu les politiques d'attractivité ? Comment s'organisent pour elles (puisque ce sont très majoritairement des femmes) le travail et l'emploi dans l'association ? Cette recherche repose en grande partie sur une monographie d'association ayant permis de collecter l'ensemble des données de recrutement (CV, lettres de motivation, formulaire d'embauche) et de gestion de l'activité (emploi du temps, contrats de travail, etc.). "
"Ce document de travail explore les différentes stratégies d'accès et de maintien dans l'emploi d'aide à domicile pour personnes âgées en perte d'autonomie, à partir d'une monographie d'association « employeur ».
Deux types de politiques ont principalement influencé le champ de l'aide à domicile. Elles résultent d'une volonté de développer un secteur tout en le structurant. En pratique, d'un côté, se sont mises en place des politiques de ...

... Lire [+]

y

L'aide à domicile traverse une crise financière unanimement constatée, en dépit de la volonté affichée par les pouvoirs publics de développer le secteur pour gérer la prise en charge de la dépendance. Les contraintes financières croissantes du secteur percutent les objectifs de professionnalisation des salariés et de qualité du service rendu. Ce 4-pages s'appuie sur une enquête de terrain menée auprès d'associations prestataires et d'intervenants de l'aide à domicile. Il examine les conséquences de la contraction des dépenses publiques sur les conditions de travail et d'emploi, telles qu'elles sont observées et perçues par les intervenants enquêtés. C'est une évolution en profondeur du secteur qu'ils décrivent, mettant en cause les fondements de leur métier. Pour survivre, dans un contexte de contraintes financières, les associations sont obligées de diversifier leurs fonds et leurs activités, de maîtriser leurs coûts salariaux au détriment des salariés et de réduire les temps d'intervention chez les usagers. L'aide à domicile traverse une crise financière unanimement constatée, en dépit de la volonté affichée par les pouvoirs publics de développer le secteur pour gérer la prise en charge de la dépendance. Les contraintes financières croissantes du secteur percutent les objectifs de professionnalisation des salariés et de qualité du service rendu. Ce 4-pages s'appuie sur une enquête de terrain menée auprès d'associations prestataires et d'in...

... Lire [+]

y

Nouveau mode de rupture du contrat de travail à durée indéterminée, la rupture conventionnelle a été introduite en août 2008 et apparaît comme un succès, notamment dans les petites entreprises.

... Lire [+]

y

"Créées en 2005, les maisons de l'emploi sont confrontées à une crise de légitimité dans un contexte de baisse marquée de leur subvention. Elles sont soumises depuis dix ans à une hésitation récurrente entre un modèle dépendant des territoires, avec toute la souplesse que cela implique, et une volonté de l'État d'utiliser ces structures dans un objectif national. Cette ambiguïté se retrouve dans trois rapports récents, publiés en 2013 et 2014, dont les conclusions sont contradictoires. Ces atermoiements, le rétrécissement progressif de leurs missions et le retrait budgétaire de l'État ont contribué à la déstabilisation des maisons de l'emploi. Faut-il y voir un prélude à leur disparition ? Ou bien, la loi NOTRe relative à l'acte 3 de la décentralisation - en cours de discussion - sera-t-elle l'occasion, pour les maisons de l'emploi, de retrouver une légitimité ? " "Créées en 2005, les maisons de l'emploi sont confrontées à une crise de légitimité dans un contexte de baisse marquée de leur subvention. Elles sont soumises depuis dix ans à une hésitation récurrente entre un modèle dépendant des territoires, avec toute la souplesse que cela implique, et une volonté de l'État d'utiliser ces structures dans un objectif national. Cette ambiguïté se retrouve dans trois rapports récents, publiés en 2013 et 2014, ...

... Lire [+]

y

"La thématique de l'accueil, de la formation des nouveaux en milieu de travail et, plus largement, des échanges de savoirs que ces situations génèrent occupe une place croissante dans l'ensemble des réflexions sur les relations entre âge et travail, pour des raisons d'ordre à la fois social et scientifique. L'évolution des caractéristiques sociodémographiques de la main-d'µuvre est en effet marquée par un étirement des structures d'âge : les « seniors » sont à la fois de plus en plus nombreux en proportion dans les entreprises et les administrations, et de plus en plus nombreux à quitter le monde du travail, puisque les premières cohortes du baby-boom atteignent l'âge de la retraite. L'arrivée de « nouveaux » dans un atelier ou un service est, elle aussi, de plus en plus fréquente, en raison de recrutements (pour remplacer les départs, notamment) et d'une accélération d'ensemble des mobilités. " "La thématique de l'accueil, de la formation des nouveaux en milieu de travail et, plus largement, des échanges de savoirs que ces situations génèrent occupe une place croissante dans l'ensemble des réflexions sur les relations entre âge et travail, pour des raisons d'ordre à la fois social et scientifique. L'évolution des caractéristiques sociodémographiques de la main-d'µuvre est en effet marquée par un étirement des structures d'âge : les « ...

... Lire [+]

y

"Au cours des dernières années, les banques françaises ont eu à recruter de nombreux cadres commerciaux intermédiaires et ont intensifié leurs efforts pour intégrer à ces postes des jeunes issus de milieux populaires, en particulier ceux originaires des zones urbaines sensibles. En parallèle, les filières de l'enseignement supérieur débouchant sur ces métiers se sont ouvertes et professionnalisées, via notamment les formations en alternance. (...) L'hypothèse de départ de cette étude consiste dans l'idée simple, mais féconde, que l'on ne peut pas comprendre les trajectoires professionnelles sans regarder les moments qui les précèdent et, ce faisant, qui les conditionnent. À côté de ces interrogations sur les parcours de ces jeunes, d'autres questionnements portent plus spécifiquement sur leur vécu de ces années d'études en alternance, de leur insertion professionnelle et de leur carrière en entreprise. Le double mouvement de « démocratisation » et de « professionnalisation » des formations universitaires peut être à l'origine d'une difficulté à gérer conjointement plusieurs appartenanceso " "Au cours des dernières années, les banques françaises ont eu à recruter de nombreux cadres commerciaux intermédiaires et ont intensifié leurs efforts pour intégrer à ces postes des jeunes issus de milieux populaires, en particulier ceux originaires des zones urbaines sensibles. En parallèle, les filières de l'enseignement supérieur débouchant sur ces métiers se sont ouvertes et professionnalisées, via notamment les formations en alternance. ...

... Lire [+]

H

"Les plans locaux d'insertion pour l'emploi (PLIE) sont des dispositifs d'« accompagnement renforcé », qui s'adressent aux chômeurs confrontés à une exclusion durable du marché du travail. Si la circulaire les instituant ne définit pas explicitement leurs ayants droit, les financeurs des PLIE fixent des objectifs précis en termes de nombre de « sorties positives » (emploi, formation, création d'entreprise). Ces objectifs sont d'ailleurs déclinés au niveau de chaque référent par les responsables des dispositifs. Une enquête de terrain montre que, dès lors, les acteurs des PLIE se trouvent confrontés à un dilemme. Ils doivent en effet gérer une tension entre d'une part, la vocation première du dispositif : aider et accompagner les personnes les plus en difficulté et les plus éloignées de l'emploi, et d'autre part, la contrainte de résultats, qui les incite à ne prendre en charge que les publics ayant des chances de réinsertion estimées suffisantes. Face à cette double injonction, leur marge de manoeuvre est encore réduite du fait de statuts précaires." "Les plans locaux d'insertion pour l'emploi (PLIE) sont des dispositifs d'« accompagnement renforcé », qui s'adressent aux chômeurs confrontés à une exclusion durable du marché du travail. Si la circulaire les instituant ne définit pas explicitement leurs ayants droit, les financeurs des PLIE fixent des objectifs précis en termes de nombre de « sorties positives » (emploi, formation, création d'entreprise). Ces objectifs sont d'ailleurs déclinés ...
Lien : http://www.cee-recherche.fr/fr/connaissa...

... Lire [+]

y

"Le débat social a questionné récemment le rôle des TIC (technologies de l'information et de la
communication) dans la souffrance au travail. En replaçant les conditions de travail dans le contexte
de l'entreprise, le dispositif d'enquêtes couplées COI (Changements organisationnels et Informatisation)
permet d'aborder de manière inédite les liens entre TIC et conditions de travail."
"Le débat social a questionné récemment le rôle des TIC (technologies de l'information et de la
communication) dans la souffrance au travail. En replaçant les conditions de travail dans le contexte
de l'entreprise, le dispositif d'enquêtes couplées COI (Changements organisationnels et Informatisation)
permet d'aborder de manière inédite les liens entre TIC et conditions de travail."

Lien : http://www.cee-recherche.fr/fr/rapports/...

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

Z