Découvrez nos ouvrages, outils pédagogiques, articles, documents électroniques, sites web, spécialisés
dans la formation professionnelle, l'emploi, les métiers et l'illettrisme
Découvrez nos ouvrages, outils pédagogiques, articles, documents électroniques, sites web, spécialisés
dans la formation professionnelle, l'emploi, les métiers et l'illettrisme


Contacts


Séverine Vigourt
Tél : 03.26.21.83.20

Les ressources sont exclusivement consultables sur place ou en prêt

Horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi
le matin de 9 H à 12 H
l'après-midi de 14 H à 17 H

0

Documents  Délégation générale à l'emploi et à la formation p | enregistrements trouvés : 31

-A +A

P Q

U V

7 Square Maw Hymans
75741 Paris Cedex


y

La DGEFP (délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle) a présenté le 31 mars 2015 au bureau du Cnefop une note sur l'avancée des chantiers visant à augmenter les embauches en apprentissage annoncés lors de la conférence sociale de juillet 2014 et des assises de l'apprentissage de septembre 2014.

A la fin de ce document, un échéancier 2015 relatif à la taxe d'apprentissage est présenté.
La DGEFP (délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle) a présenté le 31 mars 2015 au bureau du Cnefop une note sur l'avancée des chantiers visant à augmenter les embauches en apprentissage annoncés lors de la conférence sociale de juillet 2014 et des assises de l'apprentissage de septembre 2014.

A la fin de ce document, un échéancier 2015 relatif à la taxe ...

... Lire [+]

y

Cette certification, dénommée
« Cléa » est délivrée par le Comité paritaire nterprofessionnel national pour l'emploi et la formation (COPANEF) sur la base d'un référentiel qu'il a établi. Le « Cléa » peut être obtenu par l'ensemble des dispositifs de formation rofessionnelle, dont le CPF.

Au sommaire : définition, caractéristiques et mode d'emploi.
Cette certification, dénommée
« Cléa » est délivrée par le Comité paritaire nterprofessionnel national pour l'emploi et la formation (COPANEF) sur la base d'un référentiel qu'il a établi. Le « Cléa » peut être obtenu par l'ensemble des dispositifs de formation rofessionnelle, dont le CPF.

Au sommaire : définition, caractéristiques et mode d'emploi.

... Lire [+]

y

Sommaire du dossier :
- Initiatives
- Mobilité, parcours professionnels et marché du travail
- Les dispositifs d'accompagnement
- Recrutement et intermédiation
- Tensions sur le marché du travail, emplois vacants, besoins de main-d'oeuvre
- Contrat de sécurisation professionnelles : les textes de référence

... Lire [+]

y

Le guide Tous gagnants 2 ! Réussir ensemble
l'intégration et la professionnalisation des jeunes
en entreprise est une boîte à outils pratique et adaptable en fonction des besoins des entreprises et des acteurs de l'emploi. Il décrit concrètement les actions à mener en quatre étapes opérationnelles :
1. Initier le projet d'insertion en entreprise ;
2. Repérer, présélectionner, sélectionner et recruter les jeunes ;
3. Construire des parcours d'insertion professionnelle en entreprise ;
4. Accompagner et suivre les jeunes recrutés
en entreprise.
Le processus d'accès des jeunes à l'emploi et à l'alternance est modulable en fonction du niveau de qualifi cation des jeunes et des besoins des entreprises.
Le guide Tous gagnants 2 ! Réussir ensemble
l'intégration et la professionnalisation des jeunes
en entreprise est une boîte à outils pratique et adaptable en fonction des besoins des entreprises et des acteurs de l'emploi. Il décrit concrètement les actions à mener en quatre étapes opérationnelles :
1. Initier le projet d'insertion en entreprise ;
2. Repérer, présélectionner, sélectionner et recruter les jeunes ;
3. Construire des parcours ...

... Lire [+]

y

Ce focus sur la qualité des actions de formation est un outil numérique opérationnel destiné à aider les prestataires de formation dans leurs démarches, dans un esprit de confiance et de responsabilité.

... Lire [+]

H

Découvrir le titre professionnel autrement, c'est le pari du web documentaire « En route pour la certification », réalisé par la DGEFP, qui propose un parcours interactif dans lequel l'internaute navigue pour découvrir : le cadre et les acteurs du titre professionnel ; la mise en oeuvre de la certification ; les documents de référence.
L'internaute peut également télécharger en ligne dans un dossier personnel les éléments qu'il souhaite conserver : documents, présentations ou animations.
Le web documentaire est accessible à partir de www.enroutepourlacertification.fr

La DGEFP propose également un serious game à destination des membres de jury du titre professionnel afin de les préparer de façon interactive et ludique à l'exercice de leur mission. « Mission : membre du jury » se donne pour objectifs pédagogiques d'appréhender le rôle et le positionnement des membres de jurys, de se situer dans une démarche de validation de compétences professionnelles et de connaître le dispositif de certification du ministère chargé de l'emploi.
Découvrir le titre professionnel autrement, c'est le pari du web documentaire « En route pour la certification », réalisé par la DGEFP, qui propose un parcours interactif dans lequel l'internaute navigue pour découvrir : le cadre et les acteurs du titre professionnel ; la mise en oeuvre de la certification ; les documents de référence.
L'internaute peut également télécharger en ligne dans un dossier personnel les éléments qu'il souhaite ...

Lien : http://jurys.commondatastorage.googleapi...

... Lire [+]

V

Quels sont les contextes et situations favorables au développement d'initiatives en matière de VAE en entreprise ? Y-a-t-il des opportunités d'utilisation de la VAE dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ? Quelles sont les conditions de réussite et les difficultés liées à la mise en oeuvre de la VAE ? Cette étude, basée sur une analyse de pratiques dans des TPE, PME, PMI et collectivités territoriales, apporte des réponses à ces questions. Quels sont les contextes et situations favorables au développement d'initiatives en matière de VAE en entreprise ? Y-a-t-il des opportunités d'utilisation de la VAE dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ? Quelles sont les conditions de réussite et les difficultés liées à la mise en oeuvre de la VAE ? Cette étude, basée sur une analyse de pratiques dans des TPE, PME, PMI et collectivités territoriales, apporte ...

... Lire [+]

2 y

Cette enquête, effectuée en 2005 auprès des Cellules régionales inter-services de chaque région, présente les actions menées sur le thème de la VAE en direction des acteurs socio-économiques (OPCA, entreprises, secteurs professionnels...).

... Lire [+]

V

Ce document présente les éléments de dynamique de la réforme et différentes fiches détaillant l'analyse sur chacun des points clés de cette réforme : bilan de la négociation collective, DIF, contrats de professionnalisation, VAE et décentralisation. Selon ce rapport, la branche professionnelle est devenue le lieu privilégié de mise en oeuvre des politiques de formation. Par ailleurs, malgré les chiffres modestes, la professionnalisation et le DIF connaissent une notoriété et un succcès croissants.
Consultez le document : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/064000888/index.shtml
Ce document présente les éléments de dynamique de la réforme et différentes fiches détaillant l'analyse sur chacun des points clés de cette réforme : bilan de la négociation collective, DIF, contrats de professionnalisation, VAE et décentralisation. Selon ce rapport, la branche professionnelle est devenue le lieu privilégié de mise en oeuvre des politiques de formation. Par ailleurs, malgré les chiffres modestes, la professionnalisation et le ...

... Lire [+]

y

Lancé en 2008, le programme compétences clés est désormais généralisé. Il s'adresse en priorité aux demandeurs d'emploi, aux jeunes de seize à vingt-cinq ans sans emploi et sortis du système scolaire, aux salariés en contrat aidés. Ce programme propose une formation personnalisée, qui est définie en fonction du projet d'insertion de chacun : elle doit permettre de développer des compétences fondamentales, comme la compréhension et l'expression écrites, les mathématiques, la bureautique ou Internet. Cette formation vise, selon les cas, l'accès à un emploi, à un contrat en alternance, à une formation qualifiante, la réussite à un concours ou l'obtention d'une promotion professionnelle. Lancé en 2008, le programme compétences clés est désormais généralisé. Il s'adresse en priorité aux demandeurs d'emploi, aux jeunes de seize à vingt-cinq ans sans emploi et sortis du système scolaire, aux salariés en contrat aidés. Ce programme propose une formation personnalisée, qui est définie en fonction du projet d'insertion de chacun : elle doit permettre de développer des compétences fondamentales, comme la compréhension et l'expression ...

... Lire [+]

y

Il présente au sommaire le bilan des mesures en faveur de l'emploi des jeunes. Cela concerne la prévention et la lutte contre le décrochage scolaire, le volet 1 et 2 des mesures du plan de relance, le bilan de la mise en oeuvre du CIVIS, le contrat d'autonomie, la lecture de la performance et enfin le développement de l'accès des jeunes à l'entrprise

... Lire [+]

y

Cette notice présente un schéma des phases du dispositif ANI du 7 avril 2011.

... Lire [+]

y

"
La DGEFP a présenté, le 18 juin, un bilan du Contrat de sécurisation professionnellle (CSP) après un peu moins de trois ans de mise en oeuvre et proposé des pistes pour en améliorer l'efficacité. L'application du dispositif n'est prévue que jusqu'à la fin de l'année et doit faire l'objet d'une prochaine négociation interprofessionnelle.

Selon la DGEFP, ce dispositif de reclassement des licenciés économiques des entreprises de moins de 1 000 salariés a fait la preuve de son efficacité et ne peut être abandonné.

La DGEFP constate que seuls 12 % des personnes entrées en CSP entre septembre 2011 et avril 2013 ont bénéficié d'une période de travail rémunérée (PTR). Les règles de recours aux PTR seraient trop complexes contribuant à brider le développement de ce dispositif.

Par ailleurs, le niveau de mobilisation de la formation dans le cadre du CSP est élevé : 41 % des personnes entrées en CSP entre septembre 2011 et avril 2013 ont effectué au moins une formation. Cependant, les actions ont tendance à s'allonger et à voir leur coût augmenter sans pour autant faire l'objet d'évaluation. De plus elles restent à forte dominante théorique, incluant peu d'immersion en entreprise. La DGEFP soulève donc la question de l'amélioration du ciblage des formations afin de mieux gérer les enveloppes financières et de favoriser la cohérence avec le parcours du bénéficiaire.

La DGEFP propose aussi des pistes pour rendre le parcours plus dynamique. Elle se demande notamment s'il serait bénéfique de dissocier inscription et indemnisation. Ceci pourrait permettre de réduire le délai moyen entre l'adhésion et l'entrée en accompagnement qui est actuellement d'un mois et 26 jours.

De même, qu'à titre incitatif, une prime de capitalisation pourrait être mise en place et versée en cas de reprise d'emploi comme dans le cadre des anciens CTP (contrat de transition professionnelle).

Enfin, toujours sur le modèle du CTP, une contractualisation pourrait être réintroduite afin de renforcer la "logique de droits et devoirs" pour les bénéficiaires."
"
La DGEFP a présenté, le 18 juin, un bilan du Contrat de sécurisation professionnellle (CSP) après un peu moins de trois ans de mise en oeuvre et proposé des pistes pour en améliorer l'efficacité. L'application du dispositif n'est prévue que jusqu'à la fin de l'année et doit faire l'objet d'une prochaine négociation interprofessionnelle.

Selon la DGEFP, ce dispositif de reclassement des licenciés économiques des entreprises de moins de 1 000 ...

... Lire [+]

H

Ce document est composé de questions avec ses réponses pour mieux comprendre les emplois d'avenir. Il est organisé en 8 parties :
1, Comment apprécier les critères d'éligibilité des jeunes aux emplois d'avenir ?
2. Qui sont les employeurs éligibles aux emplois d'avenir et selon quel régime de prise en charge ?
3. Questions réglementaires diverses sur le contrat
4. Quelles sont les modalités d'articulation des emplois d'avenir avec les autres dispositifs de la politique de l'emploi ?
5. La prescription des emplois d'avenir par les conseils généraux
6. Selon quelles modalités les collectivités territoriales peuvent financer tout ou partie du reste à charge pour les employeurs ?
7. Les modalités de mise en oeuvre et de suivi par les prescripteurs
8. La formation des jeunes en emploi d'avenir
Ce document est composé de questions avec ses réponses pour mieux comprendre les emplois d'avenir. Il est organisé en 8 parties :
1, Comment apprécier les critères d'éligibilité des jeunes aux emplois d'avenir ?
2. Qui sont les employeurs éligibles aux emplois d'avenir et selon quel régime de prise en charge ?
3. Questions réglementaires diverses sur le contrat
4. Quelles sont les modalités d'articulation des emplois d'avenir avec les autres ...

Lien : http://www.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/Ques...

... Lire [+]

y

La présente circulaire a pour objet de définir les orientations générales de la politique du ministère de l'économie, des finances et de l'emploi en faveur de l'accès aux compétences clés pour une insertion durable dans l'emploi. Cette politique s'inscrit dans une démarche partenariale visant la mobilisation de l'ensemble des acteurs intéressés à la mise en oeuvre d'un programme d'actions d'intérêt national visant l'acquisition des compétences clés pour un plus grand nombre de personnes, notamment les conseils régionaux et les partenaires sociaux. L'action du ministère est recentrée sur les personnes dont le projet d'activité professionnelle rend nécessaire la maîtrise de ces compétences. La présente circulaire a pour objet de définir les orientations générales de la politique du ministère de l'économie, des finances et de l'emploi en faveur de l'accès aux compétences clés pour une insertion durable dans l'emploi. Cette politique s'inscrit dans une démarche partenariale visant la mobilisation de l'ensemble des acteurs intéressés à la mise en oeuvre d'un programme d'actions d'intérêt national visant l'acquisition des compétences ...

... Lire [+]

y

La Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) dans une circulaire, adressée aux préfets de région et aux Direccte (Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi), définit le rôle des Carif (Centres d'animation, de ressources et d'information sur la formation) et des Oref (observatoires régionaux emploi formation).

Les Carif, doivent assurer les fonctions suivantes :
- appuyer l'accompagnement à la professionnalisation et à l'échange des bonnes pratiques des acteurs des réseaux de l'accueil-information-orientation (AIO) et du champ emploi-formation,
- jouer un rôle d'information sur l'offre de formation.
A ce propos la circulaire précise que les modalités de collecte des données par les Carif doivent être améliorées et soumises à un format homogène.

Les Oref, doivent quant à eux, remplir les missions suivantes :
- être un appui technique et méthodologique au Comité de coordination régional de l'emploi et de la formation professionnelle (CCREFP) dans le cadre du suivi des contrats de plans régionaux de développement de la formation professionnelle (CPRDFP),
- apporter une analyse territoriale sur le champ emploi/formation.
Il constitue ainsi pour les décideurs régionaux Etat et Conseil Régional une aide à l'élaboration des politiques régionales de formation professionnelle.

Cette circulaire détaille également les rôles que ne doivent pas remplir ces organismes. En effet, la DGEFP délimite les actions qui ne relèvent pas de leur champ de compétences, du fait que celles-ci sont assurées par d'autres acteurs. Il s'agit entre autres de :
- l'animation des projets d'aide de création d'entreprise,
- l'observation de l'égalité homme-femme,
- l'émission d'avis techniques sur des sujets relevant de l'instruction d'autorités compétentes comme sur le label "Orientation pour tous".

A noter enfin, que les financements attribués, dans le cadre du contrat de projet Etat-Région jusqu'en 2013, ne sont pas remis en cause.
La Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) dans une circulaire, adressée aux préfets de région et aux Direccte (Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi), définit le rôle des Carif (Centres d'animation, de ressources et d'information sur la formation) et des Oref (observatoires régionaux emploi formation).

Les Carif, doivent assurer les fonctions ...

... Lire [+]

y

Cette circulaire aborde les conditions d'entrée en CFA, le financement du dispositif , la prise en charge de la protection sociale, l'organisation des stages en entreprise et le suivi du dispositif.

... Lire [+]

y

Cette circulaire DGEFP "abroge la circulaire n°2007-21 du 23 juillet 2007" dont elle "reprend l'essentiel des positions mais en actualise les dispositions (évolutions législatives, recodification, nouvelles incitations financières)". La circulaire comprend trois chapitres : "dispositions législatives et réglementaires", "instruction, prise en charge et contrôle de l'exécution des contrats", "récapitulatif des incitations financières au contrat de professionnalisation au 1er janvier 2012". Chacun de ces chapitres est suivi d'une partie questions-réponses qui le précise. Cette circulaire DGEFP "abroge la circulaire n°2007-21 du 23 juillet 2007" dont elle "reprend l'essentiel des positions mais en actualise les dispositions (évolutions législatives, recodification, nouvelles incitations financières)". La circulaire comprend trois chapitres : "dispositions législatives et réglementaires", "instruction, prise en charge et contrôle de l'exécution des contrats", "récapitulatif des incitations financières au contrat ...
Lien : http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf...

... Lire [+]

Z